Modele de mossotti

Modele de mossotti


La relation Clausius – Mossotti exprime la constante diélectrique (permittivité relative, εr) d`un matériau en termes de polarisations atomiques, α, des atomes constitutifs du matériau et/ou des molécules, ou un mélange homogène de celui-ci. Il est nommé d`après Ottaviano-Fabrizio Mossotti et Rudolf Clausius. Il est équivalent à l`équation de lorence – Lorenz. Il peut être exprimé comme: [1] [2] dans le système CGS des unités de la relation Clausius – Mossotti est généralement réécrite pour montrer le volume de polarisations moléculaires α ′ = α/(4 π ε 0) {displaystyle alpha` = alpha/(4 pi varepsilon _ {0})} qui a des unités de volume (m3). [2] la confusion peut résulter de la pratique consistant à utiliser le nom plus court «polarisations moléculaires» pour les deux α {displaystyle alpha} et α ′ {displaystyle alpha`} dans la littérature destinée au système d`unités respectif. à partir de laquelle la relation Clausius-Mossotti suit directement. L`équation de lorence – Lorenz est semblable à la relation Clausius – Mossotti, sauf qu`elle relie l`indice de réfraction (plutôt que la constante diélectrique) d`une substance à sa polarabilité. L`équation de lorence – Lorenz est nommée d`après le mathématicien et scientifique danois Ludvig Lorenz, qui l`a publié en 1869, et le physicien hollandais Hendrik Lories, qui l`a découvert indépendamment en 1878. où nous avons utilisé que pour la plupart des matières diélectriques la perméabilité magnétique relative μr est très proche de l`unité. La substitution de cette valeur de n donne la relation lorence-Lorenz de la relation entre P, le déplacement électrique D, et le champ électrique E suit en physique, la relation Clausius-Mossotti [1] [2] relie la permittivité relative εr d`un diélectrique à la polarzabilité α des atomes ou molécules constituant le diélectrique. La permittivité relative est une propriété en vrac (macroscopique) et la polarabilité est une propriété microscopique de la matière; par conséquent, la relation relie l`écart entre une propriété macroscopique directement observable et une propriété moléculaire microscopique. .

où p {displaystyle p} est la pression du gaz, R {displaystyle R} est la constante de gaz universelle, et T {displaystyle T} est la température (absolue), qui déterminent ensemble la densité de nombres N {displaystyle N}. où n {displaystyle n} est l`index de réfraction, N {displaystyle N} est le nombre de molécules par unité de volume, et α m {displaystyle alpha _ {mathrm {m}}} est la polarabilité moyenne. Cette équation est approximativement valable pour les solides homogènes ainsi que les liquides et les gaz.

Comments are closed.

0 Comments

Posted by:
admin

Posted on:
februari 18th, 2019

Posted in: